Informations Métropole

Créactifs

C’est officiel, la 14ème édition du concours Créactifs est désormais ouverte. 

C’est LE rendez-vous incontournable pour tous les jeunes entre 18 et 30 ans, résidents sur le territoire de la Métropole Rouen Normandie et qui ont un projet novateur en tête ! 

Véritable coup de pouce aux jeunes, le concours Créactifs, lancé par la Métropole en 2009, soutient des initiatives éco-citoyennes en finançant des projets : présentés par des jeunes de 18 à 30, seuls ou en groupe, qui habitent la Métropole ou dont le projet concerne notre territoire, et qui portent un projet novateur, prenant pleinement en compte la transition social-écologique et s’inscrivant dans l’un des domaines de compétence de la Métropole. Développement économique, environnement, Services publics (mobilité, eau, assainissement, déchets), solidarité (politique de la ville, insertion des publics en difficulté, lutte contre les discriminations, égalité entre les femmes et les hommes, promotion de la santé…), culture, tourisme, habitat, enseignement supérieur, recherche, coopération décentralisée, …

Alors, vous êtes jeunes et avez des idées ? Vous avez jusqu’au vendredi 16 septembre 2022 pour déposer vos dossiers. 

Vous trouverez ci-joint le communiqué de presse et le descriptif de l’évènement ainsi que les modalités d’inscription en suivant ce lien : https://www.metropole-rouen-normandie.fr/concours-creactifs

N’hésitez pas à relayer l’information à toutes les personnes susceptibles d’être intéressées.

 

La Métropole Rouen Normandie, premier territoire de France pour le covoiturage !

Lancé depuis le 4 septembre 2021, le service de location longue durée Lovélo rencontre un vif succès auprès des habitants de la Métropole Rouen Normandie puisque plus de 800 vélos ont été loués depuis le lancement ! Fort de son succès et pour répondre à la demande, Lovélo diversifie son offre en proposant 18 vélos électriques rallongés à la location, majoritairement disponibles dès le 2 avril. Un renforcement de la flotte de vélos électriques est par ailleurs prévu : 165 vélos électriques (Arcade e-cardan et Arcade Vitality) seront livrés d'ici la mi-juillet.

Pour Nicolas Mayer-Rossignol, Président de la Métropole Rouen Normandie et Cyrille Moreau, Vice-Président de la Métropole Rouen Normandie en charge des transports, des mobilités d'avenir et des modes actifs de déplacement : "La location de vélo longue durée poursuit sa croissance : ce nouveau service Lovélo est un grand succès ! Nous continuons donc sur cette dynamique en proposant dès le 2 avril des vélos rallongés pour s'adapter aux différents besoins de mobilité. Avec l'intégration de ce type de vélos, c'est une mobilité toujours plus facile qui s'offre aux habitants du territoire : les vélos rallongés peuvent être utilisés pour se déplacer avec des enfants ou aller faire ses courses par exemple ! Nous renforcons par ailleurs notre flotte globale avec l'arrivée de 165 vélos électriques supplémentaires d'ici la mi-juillet. Une solution pratique à tarif toujours abordable et solidaire !"

Lovélo : 12 "vélos rallongés" disponibles dès le 2 avril, 165 VAE supplémentaires arrivent !

La Métropole Rouen Normandie s'est engagée à mener des actions de sensibilisation et d'éducation à l'environnement et au jardinage durable

Dans le cadre de sa politique d'éducation à l'environnement et de son futur Plan d'Accompagnement des Changements de la Transition Ecologique (PACTE), la Métropole Rouen Normandie s'est engagée à mener des actions de sensibilisation et d'éducation à l'environnement et au jardinage durable.

S'inscrivant dans cette stratégie, l'appel à projet Métropole nourricière a été proposé en 2021 aux associations d'habitants, aux communes, aux bailleurs sociaux, aux établissements d'enseignement et aux entreprises publiques et privées (à condition que leur projet soit ouvert sur l'extérieur). Il vise à accompagner les porteurs de projets de jardins partagés et espaces nourriciers, notamment le développement de l'autoproduction de produits alimentaires de qualité, accessible pour tous, dans l'optique de contribuer à la résilience alimentaire du territoire par la mobilisation des citoyens et l'éducation à l'environnement. A partir du 25 mars 2022 et jusqu'au 31 mai 2022, la Métropole Rouen Normandie propose une 2ème édition de cet appel à projet, avec les mêmes modalités qu'en 2021.

la première édition de cet appel à projet a permis d'accompagner les porteurs de 33 projets et a donné lieu à l'attribution d'une subvention d'équipement à 27 d'entre eux.

Les modalités d'accompagnement des projets sont les suivantes : 

L'aide de la Métropole est déclinée en fonction des objectifs et des publics ciblés du projet présenté, de son niveau d'avancement, son implantation, les surfaces cultivables concernées, ainsi que la qualité du porteur de projet, par :

 - Une aide à l'investissement par une subvention d'équipement (à l'exclusion des projets présentés par les entreprises) ou une mise à disposition gratuite de matériel (composteur, récupérateur d'eau, carrés potagers, outils de jardinage...), et/ou

 - une aide à l'animation du projet (prise en charge directe par la Métropole, de prestations de formation, de conseil, d'ateliers de sensibilisation, de supports de communication, de soutien aux évènementiels), et/ou

 - un accompagnement renforcé du proteur de projet durant les 2 premières années, pour les projets implantés en Quartier Politique de la Ville ou visant les populations en précarité alimentaire.

 

Conditions d'attribution des subventions liées à l'investissement :

Le montant de la subvention apportée pour les projets de jardins partagés et espaces nourriciers portés par les structures éligibles est de 80%, excepté pour les communes pour lesquelles le montant d'aide est de 50% des dépenses d'investissement éligibles, dans la limite d'un montant de subvention de 5000 euros.

Le montant maximum de la subvention apportée aux projets visant des publics en situation de précarité, d'insertion ou en Quartiers prioritaires de la Politique de la Ville (QPV) est porté à 10000 euros, tandis que les projets les plus ambitieux en termes de surface de culture (supérieure à 300m²) peuvent être aidés à hauteur de 15000 euros.

L'attribution d'une subvention donnera lieu à l'établissement d'une convention financière entre la structure porteuse du projet (le cas échéant, représentant le collectif de structures) et la Métropole Rouen Normandie.

Sur la base d'un instruction technique réalisée par les services de la Métropole, un Comité de sélection se réunira en septembre pour examiner les dossiers présentés, la liste des projets retenus étant ensuite approuvée par le bureau Métropolitain.

Projet Stolpersteine

Depuis les années 1990, Gunter Demnig scelle ses "Stolpersteine" dans les trottoirs des villes européennes. Artiste plasticien né en 1947 à Berlin, il a réalisé son projet en Allemagne depuis les années 1990, puis l'a étendu à toute l'Europe à partir des années 2000. Reconnu internationalement pour son oeuvre mémorielle, il a posé lui-même ou fait poser plus de 80000 Pavés de Mémoire dans une vingtaine de pays, dont la France depuis 2013. En raison de la crise sanitaire, Gunter Demnig n'avait pas pu lui-même faire le déplacement dans l'agglomération rouennaise pour les éditions 2020 et 2021 du projet local. Cette année, il a inscit Rouen dans son agenda européen, pour l'installation de quatre nouvelles "Stolpersteine" qui honoreront la mémoire de la famille Leon devant son dernier domicile.

La pose de nouveaux Pavés de Mémoire, par ses soins, a eu lieu le lundi 28 mars 2022 devant le 174 rue Eau-de-Robec. Pendant que l'artiste a réalisé la pose des Pavés de Mémoire, un hommage a été rendu aux victimes par de nouveaux collégiens et lycéens impliqués dans le projet.

Pour Nicolas Mayer-Rossignol, Président de la Métropole Rouen Normandie, Maire de Rouen : "Ces pavés Stolpersteine participent de notre devoir de mémoire. Nous devons transmettre aux nouvelles générations l'engagement dans la lutte contre l'antisémitisme et toutes les formes de discriminations. Portons ensemble les valeurs de liberté, d'égalité et de fraternité."

Pour Corinne Bouillot, Présidente de l'association Pavés de Mémoire Rouen Métropole : "Ces Stolpersteine à la mémoire des victimes de la barbarie sont installées au coeur de nos villes, nous rappelant que les persécutions ont commencé à notre porte. Elles nous appellent aujourd'hui à la vigilance démicratique face aux discours de haine."

La Région Normandie et la Métropole Rouen Normandie soutiennent le projet d'implantation de l'Institut Catholique de Paris (ICP) à Rouen

L'institut Catholique de Paris (ICP) porte le projet d'ouverture d'un nouveau campus à Rouen dès la rentrée universitaire 2023. La Région Normandie et la Métropole Rouen Normandie soutiennent fortement ce projet qui permettra de renforcer l'offre de formation supérieure sur le territoire. Les deux collectivités se sont accordées pour financer à parité sa mise en oeuvre pour un montant prévisionnel de 11 millions d'euros au total, sous réserve du vote favorable de leurs assemblées délibérantes respectives.

"Je me réjouis que l'ICP ait choisi la Normandie pour ouvrir un nouveau campus. Ce projet, vecteur d'attractivité et de dynamisme, est une excellente nouvelle pour notre territoire. Il permettra non seulement de renforcer l'offre de formation supérieure proposée aux jeunes normands, mais aussi de faire venir des étudiants d'autres régions françaises ou de l'étranger. Nous mobiliserons tous les moyens susceptibles de favoriser sa réussite" déclare Hervé Morin, Président de la Région Normandie.

"Le projet d'implantation de l'ICP, établissement d'excellence et véritable "signature" académique, est une excellente nouvelle. Nous travaillions sur ce dossier depuis des mois. Après une nouvelle faculté d'odontologie et une nouvelle école vétérinaire, cela confirme l'excellente dynamique et l'attractivité de la Métropole Rouen Normandie. Le travail paie." déclarent Nicolas Mayer-Rossignol, Président de la Métropole Rouen Normandie et Mélanie Boulanger, Vice-présidente en charge de la jeunesse, de la vie étudiante, de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Le projet prévoit, à la rentrée universitaire de septembre 2023, l'ouverture du campus dans des locaux d'une surface de 5 000 m², au sein de l'Espace du Moineau à Rouen. D'importants travaux de rénovation seront menés et s'étaleront de 2022 à 2026.

Il s'agira du second campus en région, après l'implantation de l'ICP à Reims en 2021.

L'ICP, qui accueille chaque année 10 000 étudiants sur son site parisien, compte rassembler, à terme, près de 1000 étudiants sur son campus normand.

L'offre de formation de l'ICP sera complémentaire de l'offre déjà existante dans le territoire rouennais. L'établissement proposera des cursus dont la notoriété et le taux de réussite sont avérés depuis de nombreuses années sur le campus parisien.

Lancement de Mon espace santé

Lancement de Mon espace santé : un nouveau service public pour gérer ses données de santé utiles au parcours de soin

Les habitants de Seine-Maritime bont bientôt recevoir leur code pour activer Mon espace santé !

A compter de mercredi 16 et jeudi 17 mars, les assurés de la Seine-Maritime, recevront un email ou un courrier les invitant à activer Mon espace santé, un nouveau service numérique proposé par l'Assurance Maladie et le ministère des Solidarités et de la Santé.

Personnel et sécurisé, Mon espace santé a vocation à devenir le futur carnet de santé numérique des citoyens, leur permettant de stocker toutes les informations de santé utiles à leur suivi médical (ordonnances, résultats d'analyse de biologie, comptes rendus médicaux, etc.) et de les partager avec les professionnels et établissements de santé de leur choix. Il offre également une messagerie santé pour sécuriser les échanges avec les professionnels et établissements de santé qui les prennent en charge, puis il sera bientôt enrichi d'un agenda médical et d'un catalogue d'applications et de services labellisés.

Depuis le 31 janvier et jusqu'à fin mars, l'Assurance Maladie envoie un courrier ou un email à chaque bénéficiaire d'un régime d'assurance maladie français pour lui présenter Mon espace santé et l'inviter à activer son profil. A compter de mercredi 16 et jeudi 17 mars, ce sera au tour des Seinomarins de recevoir cette invitation.

Ils pourront choisir d'activer Mon espace santé immédiatement, ou de s'y opposer, en se rendant sur monespacesante.fr. Pour cela, il suffit de se munir de sa carte Vitale et du code provisoire présent dans l'e-mail ou le courrier. En cas de besoin, l'assuré peut appeler le 34 22, le numéro de téléphone dédié à cette opération, pour solliciter de l'aide. A l'issue d'un délai de 6 semaines à compter de l'envoi de l'email ou du courrier d'information, et en l'absence d'opposition, le profil sera ouvert. A tout moment, indépendamment de sa décision initiale, il est possible d'activer ou de clôturer son profil.

Avec Mon espace santé, chaque utilisateur peut garder avec lui toutes ses informations médicales et dispose de services numériques qui l'aident à participer au suivi et à la préservation de sa santé au quotidien. Cet espace numérique personnel contient un "coffre-fort sécurisé" où sont classés tous les documents de santé, utiles en cas d'hospitalisaation urgente par exemple, qui sera progressivement alimenté automatiquement par les médecins et autres professionnels, laboratoires, hôpitaux, etc.

Il comporte également un profil médical où l'usager peut remplir ses informations personnelles (allergies et antécédents familiaux...) et mettre à jour ses constantes (tension, glycémie, ...).

Courant 2022, Mon espace santé s'enrichira d'un agenda médical qui pourra être complété aussi bien par le patient que par les professionnels et établissements de santé qui le suivent et permettant à terme de bénéficier de rappels pour ses vaccins ou dépistages. En complément sera ajouté un catalogue d'applications et de services (portails patients, objets connectés, etc.), référencés par les pouvoirs publics, qui pourront alimenter Mon espace santé si l'usager donne son accord.

Hautement sécurisé, toutes les données de Mon espace santé sont hébergées en France. De plus, les informations enregistrées dans le service sont préservées par le secret médical :

 - Seuls les professionnels de santé autorisés par l'usager peuvent le consulter

 - L'usager peut savoir qui a consulté, modifié, ou ajouté un document dans son dossier médical

 - Il peut également ajouter, supprimer ou masquer un document à tout moment depuis le site ou l'application qui verra le jour au premier trimestre 2022

Gagnez de l'argent en sauvant le climat !

Chenilles processionnaires

Eau Métropole Normandie

Assainissement

Publicités et enseignes

La Métropole Rouen Normandie, dans le cadre de ses compétences urbanisme, a initié ses travaux d'élaboration du Règlement Local de Publicité Intercommunal.

Elle a mandaté deux sociétés de conseil : Gopub et l'Atelier des giboulées.

Elles vont engager une phase de diagnostic grâce à un travail de terrain qui va les amener à se rendre sur le territoire de Franqueville-Saint-Pierre entre le 21 janvier et le 30 avril 2021.

Une accréditation leur a été délivrée par la Métropole pour attester de leur qualité 

Il est possible qu'ils prennent contact avec des chefs d'entreprise et des particuliers, notamment ceux qui ont des panneaux publicitaires sur leur terrain ou sur le pignon de leur maison.

Une étude réalisée par l'Observatoire national du covoiturage positionne la Métropole Rouen Normandie comme premier territoire de France en matière de covoiturage ! Le classement prend en compte une vingtaine de plateformes sur les trajets domicile-travail et récompense les efforts sans précédent réalisés par la Métropole Rouen Normandie : financement des conducteurs par la collectivité, gratuité des trajets pour les covoiturés, multiplication des solutions de covoiturage, dans la Métropole, et avec les territoires voisins... La Métropole Rouen Normandie arrive ainsi en tête devant Angers, Montpellier, Nantes et Toulouse, avec 11 766 trajets réalisés en février 2022. Non pris en compte par l'étude, la Métropole Rouen Normandie a par ailleurs enregistré 21 000 trajets (+80%) en mars 2022. Une nouvelle preuve de l'engagement de la Métropole pour le pouvoir d'achat, le climat, et l'attractivité du territoire !

Pour Nicolas Mayer-Rossignol, Président de la Métropole Rouen Normandie, Maire de Rouen et Cyrille Moreau, Vice-Président en charge des transports, des mobilités d'avenir et des modes actifs de déplacement : "Une étude vient de placer la Métropole Rouen Normandie en tête des collectivités en matière de covoiturage. Cela vient récompenser notre travail considérable pour le covoiturage et plus largement les mobilités. Avec Klaxit, nous allons jusqu'à financer le conducteur. Et pour le covoituré c'est ... gratuit ! Un concept gagnant-gagnant, pour le porte-monnaie et le climat. Nous multiplions par ailleurs les solutions de covoiturage avec les territoires voisins de la Métropole Rouen Normandie, comme récemment avec l'Agglo Seine Eure et la solution Covoit'ici. Ces initiatives sont essentielles, notamment dans le contexte de hausse massive du prix de l'essence. Pour répondre à cette urgence, nous venons par ailleurs de baisser le prix des abonnements mensuels des transports en commun et gelons les tarifs de notre réseau. Nous sommes la première Métropole de France à avoir fait cela, face à l'augmentation du prix des carburants et à l'inflation. Nous nous battons à la fois pour le pouvoir d'achat et les mobilités écologiques, car c'est largement le même combat."