Edito du maire

Edito du maire

Edito de M. Philippe Leroy - 15 avril 2020

Chers Franquevillaises et Franquevillais,

Les jours et les semaines passent et nous sommes toujours dans cette ambiance spéciale due au Coronavirus 19. Les rues des villes et villages de France sont la plupart du temps, désertes et c’est indispensable ainsi, si nous voulons nous protéger de ce fléau moderne et sauver des vies.

Deux situations sont notamment présentes. D’une part, nous ne saluerons  jamais assez, le courage et l’abnégation des personnels de santé, ainsi que les autres professionnels qui sont amenés à intervenir, pompiers, policiers, gendarmes, militaires, services publics, commerçants, qui malgré les risques, vont travailler pour nous venir en aide et nous permettre de continuer à vivre dans les meilleures conditions possibles.

D’autre part, il y a la population qui reste et doit rester confinée le mieux possible. Les sorties doivent être réservées aux seules sorties indispensables dans le cadre de la réglementation imposée et en respectant les « gestes barrière », notamment lors des achats en grandes surfaces. C’est du respect de ces règles que la durée de cette pandémie dépend. Certes on raisonne trop souvent en pensant que tant qu’on n’est pas touché on croit que cela n’arrive qu’aux autres jusqu’au jour… Pendant ce temps-là il y a des professionnels qui se trouvent exposés inutilement.

Il est évident aussi, que de cette situation découle des difficultés extrêmement graves sur le plan économique, de l’emploi, de la survie de certaines entreprises ou commerces.

Nous sommes conscients que dans ce cadre au moins deux grandes situations rencontrent de vraies difficultés. Il s’agit des familles qui vivent dans des logements exigus et qui doivent cohabiter en continu dans des espaces qui ne sont pas conçus pour cela. Et puis, il y a la situation des personnes isolées et en particulier les Séniors qui sont les plus vulnérables.

La Ville et vos élus se doivent de répondre, dans la mesure du possible, à cette situation. Une permanence téléphonique a été installée en mairie malgré la fermeture de l’Hôtel de ville pour recevoir vos appels. Un nouveau service  exceptionnel a été créé pour joindre téléphoniquement toutes les personnes de plus de 75 ans afin de s’inquiéter de leur accompagnement par des membres de leur famille, voisins ou amis. En cas d’isolement complet, des agents de la ville, en particulier la police municipale, veillent à leur faire livrer à domicile les achats alimentaires nécessaires. Un suivi de ces personnes est assuré, y compris en week-end, pour rompre la lourdeur de l’isolement. Les situations sociales difficiles sont approchées pour mesurer comment leur venir en aide.

Alors que la vie associative est interrompue, certains agents communaux des écoles sont organisés pour accueillir pendant les vacances scolaires, les enfants des personnels de santé, gendarmerie, police, pompiers, préfecture et autres sociétés agréées par la Préfecture, n’ayant pas d’autres possibilités de garde, pour assurer à la charge de la Commune une forme de « centre aéré ». Je me réjouis et félicite le personnel communal pour leur grande disponibilité afin de répondre à ces besoins sans précédent.

Quand nous sortirons de cette pandémie il nous reviendra à tous, élus, comme tout un chacun, de concevoir et d’accepter que demain ne devra plus être comme hier. A tirer trop sur la nature, la nature se rappelle à nous. Il nous faut réinventer une gestion de notre monde. Nous devrons revenir à de vraies valeurs pour réaliser un monde meilleur, plus respectueux de l’environnement, d’un équilibre sociétal et mondial. Nous le voyons bien aujourd’hui notre survie dépend des uns et des autres. Il nous faut être davantage solidaire pour mieux vivre.

Je compte sur vous, vous pouvez compter sur nous.

Avec toutes mes meilleures salutations, bon courage et restez confinés le plus possible.

 

Philippe LEROY