Vigilance peste porcine africaine : détenteurs de porcs et de sangliers, déclaration obligatoire et vigilance PPA.

Santé

Le 13 septembre dernier en Belgique, la peste porcine africaine (P.P.A) a été détectée sur des sangliers à proximité des frontières française et luxembourgeoise. Un plan d'action a été aussitôt mis en place afin de lutter contre cette maladie et en limiter au maximum la progressio, tant en Belgique, qu'en France et au Luxembourg. Dans les quatre départements frontaliers, les Ardennes, la Meuse, la Moselle et la Meurthe et Moselle, le plan d'action a été renforcé, la chasse et les lâchers de grands ongulés interits, une surveillance active de la faune sauvage effectuée, et des mesures de biosécurité strictes en élevage ont été exigées. 

Dans les autres départements française, comme celui de la Seine-Maritime, les actions à mettre en oeuvre consistent à renforcer la surveillance des suidés par leurs détenteurs, qu'ils soient des professionnels ou des particuliers et à appliquer de sévères mesures de biosécurité, afin d'éviter d'introduire la maladie (documents contenant les recommandations sanitaires ci-après).